Texte chantier du patrimoine

La clairière, après le 11 novembre 1918, avait été laissée à l’abandon complet et c’est grâce à la conviction, au courage et à la persévérance de quelques hommes, journalistes, écrivains comme M. Binet Valmer, soldat de la grande guerre ,que le projet put aboutir.

Il aura fallu quatre années pour que la Clairière de l’Armistice soit reconnue comme site historique national.

C’est en présence du Président de la République, du Maréchal Foch , de différents groupes d’officiels civils et militaires que la première commémoration se fera ce 11 novembre 1922.

 

Ce texte a été réalisé par les élèves de la SEGPA André Malraux Compiègne 2013/2014

Il est visible par le biais d'un QR code sur la silhouette implantée sur le site. Cette action a été réalisée dans le cadre d'un chantier du Patrimoine.

  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.